dimanche 28 octobre 2012

calendrier des maths

Un article un peu long, pour vous expliquer en détail une activité mise en place cette année, et qui est riche en apprentissage: le calendrier des maths. Une vraie révélation que cette manière de réinvestir les connaissances en numération et calcul mental. J'espère que je saurai convertir certains d'entre vous à essayer cette idée qui a le mérite de changer un peu de la méthode Lamartinière (le calcul mental sur ardoise, à la française).
Cette activité dure de 10 à 20 minutes par jour, selon la période de l'année et le nombre d'exercices proposés aux élèves. (Au début, il vaut mieux en mettre peu afin que tous les élèves 'habituent à ce nouveau fonctionnement).

Le principe du calendrier:
Chaque matin, mes élèves sont en mode "rituel". Ils commencent par de l'écriture, puis lorsque le minuteur sonne, ils doivent aller s'installer en coin regroupement (comme en maternelle!), avec leur ardoise et leur feutre effaçable. Grosso modo, tous les matins, vers 9h. Pendant que les élèves écrivent chaque étape sur leur ardoise, l'un d'entre eux remplit les rubriques au "tableau" (des panneaux imprimés et plastifiés, pour pouvoir s'en servir comme d'un tableau blanc)
Tout le long du mois de septembre, on prend le temps de bien mettre en place ce rituel: chaque étape est faite en même temps par tout le monde, et les élèves lèvent leur ardoise pour montrer le résultat à la maitresse tous en même temps. Dès le mois d'octobre, l'activité est bien acquise, et chaque élève peut aller à son rythme: nul besoin d'attendre que tout le monde ait écrit la date/débouché son feutre/trouvé une place pour commencer!


Les différentes notions de numération et de calcul travaillées, par rubrique:
  1. la date: elle est écrite par un élève sous sa forme "classique". Exemple: Jeudi 18 septembre 2012 
  2. la date en abrégé. L'air de rien, ça permet de fixer les mois du calendrier dans l'ordre et de leur attribuer un numéro, ce qui est loin d'être une évidence pour tous! Il faut se mettre d'accord dès le début sur une norme: pas de zéro avant le 9 du mois, par exemple, ce qui fausserait l'étape suivante. Ce qui donne pour notre exemple: 18/9/2012  
  3. le nombre du jour: c'est tout simplement la date en abrégé, sans les barres obliques! Pas besoin de créer des nombres "artificiels" à faire écrire aux élèves, la date est là pour ça, c'est magique! Compétence travaillée: écrire des grands nombres en séparant les différentes classes (classes des millions/ classe des milles/classe des unités), avec des espaces ou des points. Très efficace pour bien fixer les exigences d'écriture des nombres. Toujours notre exemple: 1 892 012
  4. le nombre du jour en lettres: permet de travailler une notion difficile (même pour les adultes!) : le passage du nombre en chiffres, au nombre en lettres. Du coup je ne place cette affiche sur le calendrier qu'après avoir fait une séquence entière sur les mots-nombres pour que l'orthographe soit bien respecté par tous (quand met-on un -s à cent, ou à vingt, notamment) Attention, selon la nouvelle orthographe, on doit désormais mettre un tiret entre chaque mot du nombre. L'affiche spécifie qu'on doit d'abord se dire le nombre dans sa tête, avant de l'écrire. Lorsque tous les élèves l'ont écrit, on demande à un élève de le lire à voix haute pour que chacun vérifie son ardoise. Exemple, toujours: un-million-huit-cent-quatre-vingt-douze-mille-douze
  5. encadrement du nombre du jour: affichage qui évolue au fur et à mesure de l'année. au début, il s'agit de trouver seulement le nombre d'avant et le nombre d'après et d'utiliser ce signe qui pose souvent problème aux élèves: <. Puis, on peut ajouter des difficultés: encadrer à la dizaine près, à la centaine, etc. 1 892 011<1 892 012<1 892 013
  6. décomposition du nombre du jour: Pour notre exemple, cela donnerait: 1 000 000+800 000+90 000+2 000+10+1 et (1x1 000 000)+(8x 100 000)+(9x10 000)+(2x 1 000)+(1x10)+1
  7. aujourd'hui, nous sommes le ...e jour d'école.  A part égrainer le calendrier, cela a pour avantage d'introduire un autre nombre, plus petit dans notre calendrier, afin de pouvoir procéder à des calculs. On pourrait tout aussi bien choisir de faire un compte à rebours des jours restants avant les vacances, par exemple.
  8. multiplication du jour: c'est le nombre du jour multiplié par le nombre de jours d’école déjà passés. On travaille bien sur à ce moment-là la technique du calcul posé (ou mental, lorsqu'on multiplie le nombre par 10, 100 ou un multiple de 10 ou 100) et la mémorisation des tables de multiplication! Pour les élèves de début de cycle 3, on peut d'abord commencer par l'addition ou la soustraction du jour) Soit ici: 1 892 012 x 9
  9. la monnaie: On écrit dans la case verte "monnaie" le nombre de jour d'école (ici, 9), qui devient alors une somme en euros. J'ai rassemblé des faux billets et fausses pièces dans une petite pochette à part. Un enfant doit trouver rapidement les pièces qui forment le total Les autres élèves doivent écrire sur leur ardoise les différentes manière de faire ce nombre (9) avec des pièces ou des billets en €. Pour des élèves plus à l'aise avec la monnaie (ce qui n'est pas le cas des miens!) on peut complexifier l'exercice en plaçant d'abord une somme plus importante dans le cochon (par exemple 200€) et leur demander combien de monnaie ils doivent me rendre pour arriver au nombre initial. On travaille alors les soustractions rapides.
Au fur et à mesure, je compte bien, pour ne pas les lasser et diversifier les exercices, changer certaines affiches et introduire la division, les fractions, les mesures de longueur ou les aires...je mettrai à jour ce calendrier dès que j'en aurai besoin!

La fabrication du calendrier:
J'ai créé des titres que j'ai imprimé puis collé sur des feuilles plus grandes que j'ai ensuite plastifié. Les feuilles "petit format" (la date en abrégé, le nombre de jours, la tirelire et l'affiche monnaie sont plastifiés en A4 ou en A3 à la plastifieuse. Les autres collées sur 2 feuilles A3 assemblées, puis recouvertes d'adhésif transparent. J'ai ensuite agrafé de grandes feuilles de papier noir au mur, puis fixé chaque étape du calendrier dessus.
Pour le titre, j'ai simplement imprimé et collé les lettres une à une en haut du calendrier (comme sur la photo, quoi!) Vous avez surement la possibilité de faire plus simple, en écrivant directement sur les feuilles à plastifier, mais si vous souhaitez utiliser mes documents, les voici:

Les documents que vous pouvez utiliser:


J'ai vu cette idée pour la première fois sur le blog d'Alet, qui explique parfaitement le fonctionnement et l’intérêt de ce moment ritualisé sur cette page. Elle-même avait travaillé à partir de ce calendrier américain-là.
Le fonctionnement d'un calendrier des maths pour des Ce2 ("Cha jour compte") est proposé également par Mélimélune, ici, de manière un peu différente.
Et pour la présentation que j'utilise, j'ai essayé d'imiter ce calendrier américain (trouvé sur Pinterest) et que j'avais beaucoup aimé.

2 commentaires:

  1. Mais comment ai-je fait la première fois de ne pas faire le rapprochement avec ton autre blog que j'aime tant ! Quel plaisir de te retrouver ici ! Je sens que je vais revenir fouiller un peu plus par ici !

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cet article dont je me suis inspirée pour créer le rituel que j'utiliserai l'année prochaine avec mes élèves.

    RépondreSupprimer